QUI quotidiano online. Registrazione Tribunale di Firenze n. 5935 del 27.09.2013
quinos, Cronaca, Sport, Notizie Locali quinos
martedì 22 maggio 2018

fattiNOStri venerdì 26 gennaio 2018 ore 18:57

​Pontedera - Grenoble

PAS DE NOStalgie… VERS L’AVENTURE



PONTEDERA — Vendredi 12 Janvier nous avons intervieuwé Laura Ulivelli, une élève de la classe 4AE du lycée Economique et Social “Eugenio Montale“ de Pontedera qui a passé deux semaines , du premier septembre au premier octobre pour un échange culturel à Grenoble chez Fanny Bezat et sa famille. Nous étions fort intéressés à tout savoir! Un mois à l’étranger, quelle chance ! Mais sans parents, sans copains, toute seule, il faut bien avoir du cran! Elle nous a tout de suite rassurés: au début elle a eu juste un brin de nostalgie mais puis hop c’est plus facile d’être sociable quand on se sent accueillie comme chez soi, malgré quelques difficultés. Laura a pris son temps pour s’ habituer au rythme de vie des Bezat: elle commençait l’école à huit heures, rentrait à dix-sept heures et passait le reste de sa journée à la maison, juste quelques balades en ville mais pas de disco le soir (interdit jusq’à dix-huit ans). Pourtant elle a profité de l’entrée gratuite ( pour les étudiants ) aux musées. Quelle opportunité, tandis qu’en Italie il y a seulement des réductions!…Bon, mais tout va si bien en France? Et la circulation? Le matin en principe c’est le bordel, c’est pareil a Grenoble? Laura nous a dit qu’ en France la circulation est plus regulière et ordonnée aussi parce que beaucoup de personnes utilisent le vélo. A ce point nous avons décidé de foncer, de chercher la petite bête… et lui avons demandé: et les relations des jeunes avec les immigrés? Laura s’en est tenue sur les généralités. Elle a précisé que l’école en France est laïque donc la religion n’ est pas un prétexte qui pourrait déclencher des conflits parmi les jeunes. Quittons là le sérieux et passons aux plaisirs de la vie en famille. Les Bezat s’amusent comme ça: Fanny fait de la danse contemporaine, son père pratique le hockey et sa mère aime cuisiner des plats typiques. Et Laura en a très volontiers profité!Pour conclure rencontrer Laura a été très stimulant et nous a confirmé que faire des expériences à l’ étranger c’est très important parce que nous permet d’améliorer notre connaissance de la langue ainsi que d’avoir des relations avec des jeunes d’autres cultures. Pourtant il nous reste un doute: être trop laïque, ne jamais parler de religion pourrait être pour nous les jeunes la perte de quelque chose? Pourrait nous nous renfermer à l’égard des jeunes ayant une religion différente par rapport à la nôtre? 

Foto in alto: Laura au milieu des incontournables: de gauche Silvia Conti , Elia Zocchi , Sorocaniuc Ioana e Giosuè Bertelli. 

Foto in basso: 1.Laura en train de nous montrer la piste de hockey de Grenoble. 2.Bandiera francese. 3.Grenoble

Giosuè Bertelli, Silvia Conti, Ioana Sorocaniuc, Elia Zocchi

3AE Liceo Economico Sociale “E.Montale“, Pontedera, Toscana